Une Femme en contre-jour, de Gaëlle Josse

Une Femme en contre-jour, de Gaëlle Josse
- Éditions Noir sur blanc -


Un livre très différent de ce que Gaëlle Josse écrit habituellement, puisqu’il s’agit ici de la biographie d’une photographe, Vivian Maier, dont l’œuvre est découverte un peu par hasard après sa mort.

Cette petite biographie d’une femme très marquée par la vie dès son enfance — des parents inexistants voire maltraitants — explique la complexité psychologique de cette femme dont les autoportraits sont fascinants, une femme à la fois femme libre, étonnamment moderne dans son œuvre de portraits de rue, photographiant les plus démunis, mais aussi introvertie et seule, ne laissant rien paraître des failles qui l’habitent.
Une femme ordinaire au métier banal de garde d’enfants qui lui permet d’assouvir sa passion de photographe, une femme adorée par certains qui lui reconnaissent de leur avoir ouvert les yeux sur le monde, exécrée par d’autres car victimes de maltraitance.
Une femme pauvre qui meurt dans l’anonymat n’ayant pas pu, faute d’argent, développer ses photos et voir son œuvre s'épanouir de son vivant. 
Toujours dans le livre se lit une dualité, une complexité liée à la recherche de son histoire familiale française et à sa vie à New York puis Chicago. 

D’une femme de rien, elle entre dans la lumière de façon posthume avec une œuvre étonnante et fascinante.

Parution : mars 2019
154 pages
14 euros

Laisser un commentaire: