Une famille respectable de Massoud Bakhshi

Arash, jeune universitaire qui vit depuis plus de vingt ans en Occident où il a fait ses études revient à Chiraz, loin de Téhéran, pour soutenir sa mère tandis que son père se meurt et pour donner des cours à la fac. Faculté qui lui a promis d’ouvrir une chaire au nom de son frère martyr de la guerre Iran/Irak… le temps passe, Arash ne peut pas enseigner comme il le souhaite, fait le douloureux apprentissage d’un pays gangréné par la corruption, par le mensonge, le silence. La force de ce film remarquable d’intelligence est de nous amener très progressivement à prendre conscience de la situation en même temps qu’Arash. Nous découvrons petit à petit la complexité angoissante de la situation dans laquelle il se trouve au même rythme que lui, et même parfois après que telle ou telle chose s’est produite. Ainsi Une Famille respectable nous plonge dans un thriller psychologique qui nous coupe le souffle. Le jeune cinéaste Massoud Bakhshi est à suivre comme tous les cinéastes d’Iran, qui dans ce pays qui nous semble de plus en plus autarcique, nous délivrent un vibrant message d’espoir.

Novembre 2012

Laisser un commentaire: