Né d'aucune femme, de Franck Bouysse

Né d'aucune femme, de Franck Bouysse
- éd. La Manufacture de livres -

Comment transformer une histoire simple en un récit hallucinant de violence et de perversion ? 
Une écriture magnifique, des portraits qui, même s’ils sont un peu stéréotypés, sont emprunts de vérité. 

Le début du livre permet de comprendre comment le curé du village parvient à s’emparer du journal d’une jeune femme de l’asile décédée, Rose, afin de révéler tous les événements qui l’on conduite là.

Ce journal est à plusieurs voix, permettant de mettre en lumière plusieurs personnages comme Rose, bien sûr, mais aussi Onésime, le père de Rose, et Edmond, l’homme à tout faire.
L'histoire révèle bien des surprises, toujours avec cette superbe écriture qui plonge au fond de l'âme.

Malgré certains passages très durs, je ne regrette pas cette lecture magnifique, pleine de poésie : une ode aux petites gens du monde paysan du siècle dernier.

Parution : janvier 2019
336 pages
20,90 euros

Laisser un commentaire: