"Le nom de la Rose" d'Umberto Eco en podcast

France inter - Guillaume Gallienne
46 min.

Découvrir ou redécouvrir Le Nom de la Rose, premier roman et best-seller du professeur de sémiotique Umberto Eco surnommé "l'homme bibliothèque", auteur en 1980, à l'âge de 48 ans, de l'un des polars médiévaux les plus savoureux : c'est la proposition de Guillaume Gallienne dans l'émission "Ca peut pas faire de mal" du samedi 21 mai 2016, sur France Inter.


L'abbaye Saint-Michel-de-la-Cluse, le monastère duquel Eco s'est inspiré dans la municipalité de Sant'Ambrogio di Torino.

"Tout bien réfléchi, elles étaient plutôt minces, les raisons qui pouvaient me porter à faire imprimer ma version italienne d'une obscure version néo-gothique française d'une édition latine du XVIIe siècle d'un ouvrage écrit en latin par un moine allemand vers la fin du XIVe sièce. Pour conclure, je suis plein de doutes. Je ne sais vraiment pas pourquoi je me suis décidé à prendre mon courage à deux mains pour présenter comme s’il était authentique le manuscrit d’Adso de Melk. Disons : un geste d’énamouré.
C’est ainsi qu’à présent je me sens libre de raconter, par simple goût fabulateur, l’histoire d’Adso de Melk, et que j’éprouve réconfort et consolation à la retrouver si incommensurablement éloignée dans le temps, si glorieusement dénuée de rapport avec les temps où nous vivons, intemporellement étrangère à nos espérances et à nos certitudes. Parce que c’est là une histoire de livres, non de misères quotidiennes…"

(extrait du Nom de la Rose d'Umberto Eco)

Laisser un commentaire: