Le Poulailler d’Augustin, volailler – rôtisseur

Une nouvelle enseigne vient enrichir, depuis le 27 août très exactement, l’offre du centre ville de Bordeaux en métier de bouche et restauration, Le Poulailler d’Augustin, situé en face de la Basilique Saint Seurin.

Augustin, beau jeune homme de 22 ans n’est pas inconnu des bordelaises des Chartrons puisqu’il y tenait la poissonnerie située rue Notre Dame. Du poisson au poulet il n’y a qu’un pas qu’il franchit en passant chez Bocuse à Lyon et à la boucherie Veissière également bien connue des lyonnais pour peaufiner son concept. « Je voulais offrir des volailles de qualité ».

Ses volailles, il va les chercher en Périgord noir, dans un élevage familial situé à Montignac. Et je peux témoigner de la qualité de son produit, pour l’avoir consommé tout d’abord et pour avoir été témoin de la visite d’une cliente, qui au cours de notre entretien, est venue féliciter Augustin, « et nous sommes connaisseurs » lui dit-elle !!

A l’étal : poulets, cailles, canards… cuits sur place dans une grande rôtisserie visible en devanture, à emporter (ouverture toute la journée) ou consommer sur place (à midi seulement – 30 couverts), ou bien crus à cuisiner chez soi.
Justement, à ce propos, j’ai volé à Augustin quelques trucs pour la cuisson ou l’assaisonnement du poulet : vous le fourrez d’ail pelé (dont vous avez préalablement enlevé le germe) juste écrasé et d’estragon. Pour qu’il reste moelleux, mettez dans le four une coupelle remplie d’eau. Cela créé de la chaleur humide.

En accompagnement, des légumes préparés de diverses façons mais surtout, le gratin Dauphinois « pomme de terre et crème fraîche uniquement, il est dantesque, estime Augustin qui précise « tout réside dans le four pour une cuisson parfaite ! »

Pour accompagner le tout, Augustin a constitué une jolie cave composée de vins hors Bordeaux : Côte du Rhône de St Préfert, du Syrah ou du Chinon.

Autour des éléments ultra modernes de la cuisine, de la rôtisserie ou de l’étal, des meubles chinés au Marché Notre Dame pour la cave et les tables et un plafond peint par Jean Marc Comby, artiste bordelais dont on peut voir les œuvres actuellement au Passage St Michel !

Le Poulailler d’Augustin - 05 57 78 37 55 – 1 place du Pradeau – 33000 Bordeaux

Laisser un commentaire: