Le Monologue, pour l’amour du beau, et du bon…

En août dernier, Morgane a ouvert Le Monologue, lieu hybride entre bistronomie et concept store – ni tout à fait épicerie, ni tout à fait brocante, complètement restaurant –, un endroit où le beau côtoie le bon, où la distinction le dispute à l’élégance du savoir-être et du savoir-faire, et où l’exigence et la bonne humeur de la directrice de l’établissement donne envie de profiter du moment présent.

Encore une adresse branchée en centre-ville, direz-vous ? Oui et non.

     Tendance, Le Monologue l’est : cherchant à se rapprocher de ce qui se fait de mieux en termes de cantine « urbanchic », Le Monologue est de ces nouvelles adresses bordelaises qui mettent un point d’honneur à allier le goût au visuel, dans un écrin raffiné et actuel. Il décline à la suite de toutes les enseignes à la mode le fameux brunch du dimanche, à la différence que ce qu’il propose ne ressemble qu’à lui. Le brunch du Monologue est à son image, il vise l’excellence à un prix accessible, dans une ambiance familiale et cosy. Finis les sempiternels croissants, œufs durs et autres plateaux de charcuterie : pour 29 euros, vous trouverez au Monologue, à volonté, du poulet grillé avec pommes de terre sautées made in Le Poulailler d’Augustin, du gratin de pâtes aux épinards, des cakes et fromages variés, une salade de lentilles/avocats/fêta, des croque-monsieur et un granola avec fromage blanc maison… le tout issu de fournisseurs pointus, en rapport avec la démarche de qualité du restaurant.
     Stylé, Le Monologue l’est aussi : meubles chinés, grande attention portée aux détails, événementiels, vente de thés, accessoires, bibelots comestibles ou purement décoratifs, mais surtout vraie source d’inspiration pour les passionnés de déco, on se sent au Monologue comme dans un chez-soi rêvé, simple avec ce qu’il faut de distinction, animé mais jamais racoleur, de bon goût et ouvert à tous.
     Gourmand, il l’est bien sûr : car Alisson, la chef, réussit le tour de force de faire healthy, local, maison et de saison, sans rien sacrifier à la générosité dans l’assiette. Formée à la pâtisserie américaine, elle propose une cuisine engagée, moderne, instinctive et savoureuse, attentive aux pratiques et associations culinaires inattendues.
     Énième lieu branché, pourquoi ne l’est-t-il pas ? Dans la kyrielle de « petits restos sympas » dont nous guettons tous plus ou moins l’apparition, Le Monologue se distingue par la sincérité qu’il s’efforce de transmettre et dans l’accueil et dans l’assiette : parce qu’il a fait de la simplicité et de la convivialité ses maîtres-mot, il fait à chaque service la démonstration de ce que faire beau et bon, c’est toujours faire juste, accueillant et copieux. Armé de telles valeurs, Le Monologue est à n’en pas douter en passe de devenir une habitude bordelaise amplement justifiée.

Notre conseil : la burrata (125gr) légère, onctueuse et remarquablement assaisonnée (11 euros). Côté sucré, allez-y les yeux fermés, tous les desserts sont à tomber…

Ça vient de sortir : depuis dix ans qu’elle en rêve, Morgane a mis au point et développé, en collaboration avec la maison Olfactine, une brume d’intérieur sobrement baptisée « La Brume du Monologue » ; senteur envoutante aux notes boisées, ambrées et charnelles d’un chic sensuel extrême, entre puissance et fragilité, La Brume du Monologue se porte à la maison (et pas que), pour embaumer de son sillage les espaces de jour et de nuit de votre intérieur.

// Le Monologue, 35 rue du Palais Gallien (Bordeaux) - petit déjeuner, déjeuner et goûter du mardi au vendredi, de 09h00 à 18h00, le samedi de 09h00 à 19h00 et le dimanche de 11h00 à 12h30 puis de 12h45 à 14h15 et encore de 14h30 à 16h00 - brunch du dimanche en trois services sur réservation uniquement par téléphone au 05 54 49 93 12 //

Laisser un commentaire: