Le ciel par-dessus le toit, de Nathacha Appanah

Le ciel par-dessus le toit, de Nathacha Appanah
- Gallimard - 

Le titre évoque un poème que Paul Verlaine avait écrit en prison : "le ciel par-dessus le toit, si bleu, si calme !"

Un trio : la mère, la fille et le fils portent tous les trois un lourd bagage de traumatismes. Quand le roman commence le fils de dix-sept ans est en prison.

Nathacha Appanah repart en arrière pour nous faire comprendre la situation :
- La mère Eliette-Phénix a été utilisée à la gloire de ses parents jusqu’à l’âge de onze ans dans des concours de beauté. La petite fille idéale. Mais brutalement, elle refuse et c’est la rupture…
- La mère ne sait pas aimer ses deux enfants Paloma et Loup. Adolescente, Paloma fuit sa mère pour essayer de vivre. Elle quitte la maison mais laisse son frère Loup si fragile.
Pour essayer de la retrouver il empreintera une voiture, aura un acccident et se retrouvera en prison… L’apprenant, sa soeur fera tout pour le sortir de là…. Le trio est émouvant et le drame est servi par une écriture éblouissante, il n’y a pas un mot de trop ! Il y a un contraste permanent entre le sordide et la beauté.

Ce roman est un hymne à la vie et à la joie de la reconstruction familiale. C’est aussi une pensée pour tous les "cabossés" de la vie, aux enfances douloureuses.

Parution : août 2019
128 pages
14 euros

Laisser un commentaire: