L'Art de perdre, d'Alice Zeniter

L'Art de perdre, d'Alice Zeniter
- aux éditions Flammarion - 

Un prix Goncourt des lycéens amplement justifié pour ce roman d'Alice Zeniter... un livre vraiment intéressant. 

Elle nous permet de mieux comprendre ce qui est arrivé aux harkis par ce roman où l'on sent bien la recherche de la vérité, au travers de ce que ses proches ont vécu, lui ont transmis.

Ce récit se déroule en trois parties, trois générations qui vont vivre malgré elles les conséquences d'une politique qui les dépasse.

Le grand-père qui fait fortune au village et qui y tient un rôle prépondérant avant de prendre malgré lui partie contre le FLN et de connaître exil et déchéance.
Le fils intelligent qui réussit à devenir quelqu'un en dehors de sa famille et en rejetant ses racines grâce à son mariage avec une française, mais qui ne se sentira jamais tout à fait bien car tiraillé entre deux cultures...
La petite fille Naima qui semble bien adaptée, de façon superficielle, mais qui a peur de ce qu'elle est réellement et résiste à l'envie de connaître l'Algerie.

Un très beau livre, de très beaux portraits d'hommes et de femmes sur trois générations qui ont subi une destinée, un livre indispensable pour comprendre certains problèmes actuels de l'intégration de cette troisième génération.
Un témoignage fort.

Parution : août 2017
512 pages
22 euros

Laisser un commentaire: