L'Archipel d'une autre vie, d'Andreï Makine

L'Archipel d'une autre vie, d'Andreï Makine
- éd. Points -

Dans l'Extrême-Orient russe des années 50 sous l'époque stalinienne, un homme, Pavel Gartsev, raconte son passé militaire et le bouleversement de sa vie d'après, à un jeune apprenti en géodésie intrigué par Pavel à son arrivée à Tougour et qu'il a suivi dans la taïga. 

À travers la poursuite d'un prisonnier dans une nature sauvage et difficile, sont dépeints dans une première partie du roman, sans tendresse, la dureté du traitement des militaires du temps de la guerre froide mais aussi leur cynisme, leur conformisme et leur lâcheté par peur des dénonciations et représailles, mais aussi, parfois, les moyens détournés pour échapper à la cruauté des ordres donnés.

Le lecteur est tenu en haleine par la chasse de cet évadé du goulag, particulièrement malin et résistant, qui sème d'embûches le parcours du commando dont Pavel fait partie. Des interactions se nouent non seulement entre les membres du commando mais plus discrètement entre Pavel et le fuyard.

La nature forte et sauvage décrite par l'auteur fait partie intégrante de l'intérêt du récit.

Dans une deuxième partie, Pavel racontera le bouleversement dans sa vie consécutif à cet épisode. Ce changement radical est porteur d'une telle beauté, d'une telle émotion, qu'il faut le découvrir sans mots préalables. 

Au-delà de l'histoire, Andreï Makine me semble faire passer un message essentiel : la violence de notre Société, sa vacuité, fréquente, masquent le coeur de ce qui nous rend heureux — la simplicité de nos besoins que sont l'aspiration à la beauté et à la confiance d'une relation, à la beauté de la nature, à la vie même qui se passe d'artifices.

Le style de l'auteur est indissociable de la qualité de cette oeuvre existentielle. 

Parution : août 2016
235 pages 
euros

Laisser un commentaire: