La Salle de bal, d'Anna Hope

La Salle de bal, d'Anna Hope
- éd. Gallimard, coll. Du monde entier - 


Après Le Chagrin des vivants*, Anna Hope démontre une nouvelle fois son vrai talent d'écrivain pour décrypter les facettes de l'âme humaine.

Elle livre ici de manière très astucieuse des faits avérés s'étant déroulés dans des hôpitaux psychiatriques anglais au début du XXe siècle. 
Nous suivons une jeune femme d’origine modeste, Ella, internée de façon arbitraire dans cet asile, John, un homme qui a beaucoup souffert, et le docteur Fuller qui, très en avance sur son temps, veut essayer de nouvelles méthodes thérapeutiques par la musique : il décide d'organiser un bal toutes les semaines pour les résidents. 

Chacun va évoluer dans ce contexte particulier : Ella et John dans une attirance réciproque et un désir de liberté, le docteur Fuller qui, par facilité, ralliera l’eugénisme, théorie très à la mode dans les milieux scientifiques et intellectuels de l'époque bien que très éloignée de ses aspirations de départ. 

Les chapitres alternent trois voix qui permettent de faire avancer l’histoire de ces personnages et donnent un éclairage sur leur vie quotidienne, assez dure, comme sur leurs ressentis au plus profond d’eux-mêmes. 

Un livre vraiment intéressant basé sur des faits réels parfaitement agencés dans ce roman bien écrit à la lecture facile. 

Parution : août 2017
22 pages 
400 pages

*paru en janvier 2016 chez Gallimard (collection Du monde entier).

Laisser un commentaire: