Jean-Pierre Raynaud, "Que chacun enchante sa prison"

CAPC, Grand Théâtre, Espace Saint-Rémi et Jardin Botanique
Du 12 juillet au 22 septembre 2019

Trois architectures bordelaises et un jardin aquatique accueillent les oeuvres de Jean Pierre Raynaud appartenant à la collection du CAPC, dans le cadre de la saison culturelle Liberté! : ainsi l'Espace Saint-Rémi expose Manifeste, alignement de lits métalliques blancs associés à des toiles blanches rayées, comme une évocation des lieux d'enfermement contraint ou souhaité ; des fragments de la sculpture monumentale La Maison, détruite par l'artiste en 1993, sont présentés au Grand-Théâtre de Bordeaux ; Le Pot 815, oeuvre créée en 1968, est proposée au Jardin Botanique. Le CAPC donne à voir quant à lui Dépoli, un livre-objet montré vis-à-vis d'extraits de Raynaud L’Art à perpétuité, texte publié en 2006 aux Presses du Réel à l'occasion de la vente aux enchères de 80 de ses œuvres.

"Jouant sur les perspectives du jardin et voisinant librement avec les plantes aquatiques, cette sculpture minimale matérialisée par un pot de fleur rouge démesuré devenu iconique, est un autoportrait radical, un leitmotiv pour l’artiste. Parangon de l’art contemporain il incarne très tôt pour l’artiste sa liberté d’imaginer une vie saisie par l’art à travers des objets du quotidien." (CAPC)

Jean-Pierre Raynaud vit et travaille à Paris. 

Attention : clôture de l'exposition au Grand Théâtre le 1er septembre 2019. 

// CAPC, 7 rue Ferrère (Bordeaux) - exposition présentée tous les jours sauf le lundi, de 11h à 18h // Grand-théâtre, place de la Comédie (Bordeaux) - ouvert tous les jours sauf le lundi, de 11h30 à 18h30 // Espace Saint-Rémi, 4 rue Jouannet (Bordeaux) - exposition présentée du mardi au jeudi, de 13h à 18h30, du vendredi au samedi de 13h à 19h et le dimanche de 14h30 à 17h30 // Jardin Botanique, esplanade Linné (Bordeaux) - ouvert tous les jours de 8h à 18h30 // 

 

Laisser un commentaire: