Avatar du membre

En attendant Bojangles, une ôde à la joie

  • Image de l'événement
  • Image de l'événement
  • Image de l'événement
  • Image de l'événement
  • Image de l'événement
  • Image de l'événement

Réal. : Régis Roinsard, adapté du roman éponyme d'Olivier Bourdeaut (2016)
124 min, 2022

À la genèse de ce film sorti en salles au début du mois de janvier, il y a un roman à succès — l'histoire d'un coup de foudre qui mène vers les chemins vertigineux de la folie dans la France des années 1960. Dans cette petite famille composée de Camille, la mère, Georges, le père, leur fils Gary mais aussi Mademoiselle Superfétatoire, une grue demoiselle de Numidie, tout n'est que poésie, magie, plaisir et fantaisie. Sous le regard émerveillé de Gary, Camille et Georges dansent sur "Mr. Bojangles" de Nina Simone. Dans cette cellule familiale extra-ordinaire, c'est l'excessive Camille qui mène la danse. Un jour, cela va trop loin. Coûte que coûte, pourtant, tous feront tout pour que la fête continue. 

Virginie Efira et Romain Duris forment le duo incandescent qui tient le film. Le spectateur croit à ce couple fou, drôle et attachant, entre comédie et drame, fête perpétuelle stylisée par une esthétique rétro, joyeux désordre et folie douce. Car à travers la prestation de Virginie Efira, c'est aussi de la représentation des maladies psychologiques à l'écran dont il est question. Sans faux semblants et avec le talent qu'on lui connait, la comédienne se révèle bouleversante de sincérité aux côtés de l'agile Romain Duris qui, tel un funambule, nous fait passer du rire aux larmes en un claquement de doigts. 
Faut-il juger le film à la lueur du roman d'Olivier Bourdeaut ? Certainement pas. Malgré une relative fidélité de l'œuvre cinématographique au texte originel, En attendant Bojangles est parfois long, malaisant, cru, à l'image de la descente aux enfers de la pétillante Camille. 

On ne peut que vous conseiller, si ce n'est déjà fait, de (re)lire ce petit bijou signé Olivier Bourdeaut et d'aller vous faire une idée de l'adaptation cinématographique de Régis Roisnard, pour rire, pour pleurer, pour rêver, pour en parler, pour être ému, pour retourner au cinéma.

Pour regarder la bande annonce, cliquez sur l'image ci-dessous.