Dora Maar

Centre Pompidou
Du 5 juin au 29 juillet 2019

Avec la collaboration du J. Paul Getty Museum, le partenariat de la Tate Modern et le soutien de la Fondation Picasso, le Centre Pompidou présente Dora Maar dont l'oeuvre fait l'objet d'une exposition monographique pour la première fois dans un musée national français. Entre photographie et peinture, surréalisme et introspection existentielle, l'exposition entend rendre hommage à l'artiste Dora Maar, muse et maîtresse du peintre espagnol Pablo Picasso, modèle de La femme qui pleure.

Avec le temps, le Centre Pompidou a fait l'acquisition d'un certain nombre d'oeuvres de Dora Maar, à commencer par Le Simulateur, entré dans les collections dès 1973. Les années 1980 et 1990 sont marquées par diverses acquisitions complétées en 2011 par l’entrée de 10 tirages de la collection Bouqueret. En 2004, le Musée National d'Art Moderne achète son fonds d'atelier composé de 1 890 négatifs et 280 tirages contacts, devenant dès lors l'une des plus importantes collections publiques de l'oeuvre photographique de Dora Maar.

"À l’instar de ses consœurs Laure Albin Guillot, Rogi André, Nora Dumas ou encore Germaine Krull, actives comme elle dans l’entre-deux-guerres, Dora Maar appartient à cette génération de femmes qui s’émancipent professionnellement et socialement au travers du métier de photographe, alors en plein renouvellement avec le développement de la presse illustrée et de la publicité. Dora Maar se forme à la photographie à la fin des années 1920 après des études d’art graphique au Comité des dames de l’Union des arts décoratifs. [...] L’exposition accorde ainsi une place centrale à [la] photographe professionnelle, douée d’une inventivité alliant une redoutable maîtrise technique et le déploiement d’un univers onirique, louée par ses contemporains." (Centre Pompidou)

// Centre Pompidou, place Georges Pompidou (75004 Paris) - exposition présentée tous les jours de 11h à 21h et le jeudi jusqu'à 23h, fermé le mardi - accès direct à la billetterie du musée // 

Laisser un commentaire: