Avatar du membre

Clotaire Lehoux, "Offrande"

  • Image de l'événement
  • Image de l'événement
  • Image de l'événement
  • Image de l'événement

Espace Beaulieu
Jusqu'au 22 octobre 2021

Conçue comme une ode à la couleur et à la nature, l’exposition « Offrande » offre au regard des visiteurs de l’Espace Beaulieu une sélection de pièces lumineuses et puissamment colorées où le végétal, paisible ou jaillissant, est omniprésent.

La figure et le végétal sont deux thèmes traités frontalement par Clotaire Lehoux. Dès 2016, l’obsession du végétal inaugure une thématique nouvelle dans sa pratique : « Cet univers me permet d’exprimer pleinement l’idée d’une nature souveraine et fantasque. Par la figure se concentre une volonté d’expressivité paroxystique. La couleur se consume en direct pour donner au sujet peint une force de rayonnement et d’attractivité immédiate ». Volontiers inspiré par les peintres Eugène Leroy, Jacques Truphémus ou encore Milton Resnick, Clotaire Lehoux revendique une peinture généreuse, expressive, gestuelle, vivante comme une fenêtre ouverte sur l’inconscient.
Dans une mise en espace pensée par l’artiste pour l’Espace Beaulieu avec le concours d’Adeline Falières, historienne de l’art, présidente d’Escales des artistes et Bordeaux, les 35 toiles sélectionnées, de formats et techniques variés, se découvrent comme une promenade tantôt lyrique, tantôt explosive, et invitent au dialogue entre peinture, patrimoine et imaginaire : « Telle une offrande j’ai choisi de présenter un ensemble de tableaux et pastels aux formats variés afin d’offrir pleinement ma peinture à l’oeil du visiteur. Les grands formats se déploieront dans ces lieux tels des arborescences imaginaires. Les petits formats, plus intimistes engageront une conversation sans à priori avec le visiteur comme autant de confidences. À la manière d’un choeur, cet ensemble de tableaux chantera la couleur à l’unisson dans sa musicalité première, guidé par l’instinct et le désir d’expression. » (Clotaire Lehoux)

Le mot de la commissaire bien connue des artémisiennes, Adeline Falières : Ce que vous avez sous les yeux, n’est pas le résultat de la contemplation d’un paysage, comme un Claude Monet à Giverny. N’imaginez pas le peintre devant son chevalet en pleine nature.
Le vrai sujet en réalité c’est le résultat d’une réflexion : sur la matière « peinture » elle-même, sur le pouvoir obsédant de la couleur, sur la lumière qui sublime des formes. L’artiste se donne les moyens d’impulser à sa peinture, l’animation de son être, l’intensité de ses émotions, emportées dans une gestuelle dont le premier jet peut être consigné par le travail aussi bien horizontal que vertical. Clotaire Lehoux pratique des techniques qui favorisent le corps à corps avec la toile. Il  attaque ses très grandes toiles à la manière d’un Jackson Pollock. Puis les relève, les retravaille, les laisse reposer… enfin le dialogue s’établi avec les autres toiles de l’atelier L’artiste les écoute…

SAVE THE DATE : visites commentées samedi 9 et mercredi 13 octobre 2021. 

// Espace Beaulieu, 145 rue de Saint Genès (Bordeaux) - entrée libre du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi matin de 8h30 à 13h //