Cet automne à Paris, un foisonnement d'expositions !

Cet automne à Paris,
Un foisonnement d'expositions !

 

Je vous retrace ici celle, passionnante, parcouru le week end dernier et sujet de la conférence d'Adeline, Schiele-Basquiat à la Fondation Louis Vuitton. Elle nécessite d'y consacrer au moins 3 heures.

À 70 ans d'intervalle leurs parcours sont similaires en plusieurs aspects : tous deux ont eu une notoriété précoce, une œuvre prolifique et une mort prématurée avec pour chacun, l'influence d'une figure emblématique de leur époque, Gustave Klimt pour Egon Schiele et Andy Warhol pour Jean Michel Basquiat.

C'est à ces influences particulières que j'aimerais m'attacher.

Gustave Klimt (1862-1918) et Egon Schiele (1890-1818) font parti du mouvement Jugendstil Autrichien qui véhicule un esprit nouveau faisant sécession par rapport à l'art traditionnel baroque prôné par l'aristocratie. Ce mouvement est emprunt de valeurs bourgeoises célébrant la nature et la vie. Schiele rencontre en 1907 à 17 ans Klimt alors âgé de 45 ans. Il semble y avoir alors une admiration réciproque de l'un pour l'autre. Le modèle de Gustave Klimt, Wally Neuzil deviendra le propre modèle d'Egon Schiele puis sa compagne. Si l'art de Klimt est le parfait symbole des valeurs de la haute bourgeoisie Autrichienne de l'époque, Schiele prend un chemin plus sulfureux, son œuvre est à la fois admirée et controversée. Un de ses tableaux signe sa prise d'indépendance "Le cardinal et la nonne" qui est une parodie provocatrice de l'œuvre de Klimt, "le baiser".

Jean Michel Basquiat comme Egon Schiele inscrivent la critique du système et de l'époque dans leurs œuvres, ayant la même volonté farouche d'exprimer leur révolte contre les dictas.

Dans les années 80, Jean-Michel Basquiat (1960-1988) et Andy Warhol (1928-1987) ont produit près de 200 œuvres en commun. Ce travail à quatre mains a forcément nécessité confiance et connivence. Leur relation était-elle de l'ordre de la manipulation ou de l'instrumentalisation ? Les critiques d'Art ont beaucoup conjecturé réduisant leur collaboration à un contexte malsain oubliant les preuves d'une fascination mutuelle apportées par les œuvres signées en commun.

Jean-Michel Basquiat s'est senti à moment donné floué et a rompu net sa relation avec Warhol.

Suite à la mort de ce dernier il réalise sans doute trop tard la valeur du regard et du soutient de son ainé et se retrouve dans une grande solitude. Il lâche les chiens de l'héroïne et est retrouvé mort d'une overdose à 27 ans. Il meurt au même âge que Egon Schiele.

Les conditions de leur mort respectives sont cependant très différentes. 

On peut imaginer que Schiele fut épanoui dans sa vie affective, car au moment de son décès peu avant lui, sa femme était enceinte.

Je vous engage à aller voir cette magnifique exposition qui occupe les 4 niveaux de la Fondation.
L’accrochage par thèmes tout en respectant la chronologie du parcours de chacun des artistes permet une lecture didactique des oeuvres.

Bonnes visites

Laisser un commentaire: