Capucine Vever, "Mirages linéaires"

Galerie Éric Mouchet
Jusqu'au 13 juillet 2019

Avec le soutien du Cnap, Centre national des arts plastiques, la Galerie Éric Mouchet présente une première exposition personnelle de Capucine Vever, artiste née en 1986 à Paris. Dans ses expérimentations plastiques, Capucine Vever déploie un travail entre réalité et fiction, présence et absence, mouvement et immobilisme, figuration et abstraction, présent et futur, perceptible et imperceptible, atteignable et lointain, toujours poétique, et dans lequel la notion de territoire est centrale. En 2016, Capucine Vever est lauréate d'une bourse d’Aide Individuelle à la Création de la DRAC Île-de-France, faisant suite à une bourse du CNC en 2014 pour un projet de marche sonore à Paris et Malakoff, ayant fait l'objet d'une exposition à la Maison des Arts de Malakoff, présenté lors de la Biennale de Belleville et associé au projet KM1 du Grand Paris Express. 

"Initalement conçu à des fins de surveillance et de communication à distance à l’instar de ses congénères [1], le sémaphore du Créac’h, posté en "fin de terres" sur l’île d’Ouessant, offre une vue imprenable sur l’Atlantique qui sépare le continent européen des côtes canadiennes. Depuis ses hauteurs, Capucine Vever a passé de longues heures à scruter le paysage : l’étendue océanique, variablement agitée, et, au (plus) loin, cette immuable ligne qu’on appelle l’horizon sur laquelle eau et ciel s’épousent par inframince sous des lumières et teintes multiples. [...] Dans la continuité des cartographies mentales et des récits qu’elle projette sur des phénomènes hors de vue et des espaces atopiques, Capucine Vever s’est penchée sur ce qui se trame au-delà de ce qui apparaît comme une limite à notre vision." (Anne-Lou Vicente, mars 2019)

Un propos intelligent et délicat sur l'espace, le temps, et le monde qui nous entoure... 

[1] Démilitarisé en 2000, l’édifice est depuis 2009 un lieu de résidence artistique où Capucine Vever a passé le mois de juillet 2018 sur invitation de l'association Finis Terrae.

Illus. : 1 à 6, extraits du film La Relève (2019) © Capucine Vever ; 7 C’est en chantant le nom de tout ce qu’ils avaient croisé en chemin [...] qu’ils avaient fait venir le monde à l’existence, 2017 © Capucine Vever

// Galerie Éric Mouchet, 45 rue Jacob (75016 Paris) - exposition présentée du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h //

Laisser un commentaire: