Bosch, De Vinci, Renoir : les 15 plus beaux chats de l’histoire de l’art

Diaporama
Connaissance des arts

À l'occasion de la journée internationale du chat en septembre dernier, le magazine Connaissance des arts s'est penché sur la question de la représentation du chat dans l'histoire de l'art (à retrouver en intégralité ici), tigré, à poils longs ou courts, de Bosch à Renoir en passant par Géricault. Adoré des Égyptiens, symbole de sensualité pour les poètes, créature du malin pour les superstitieux, le chat occupe une place importante dans l'histoire de l'art, qu'il soit un minuscule détail au premier plan des Noces de Cana de Véronèse en pleine Renaissance italienne ou l'un des deux sujets du tableau de Renoir, Le Garçon au chat, en 1869.

L'on apprend ainsi grâce à Connaissance des Arts que le maître florentin Léonard de Vinci réalisa une série de travaux sur le thème de la Madone au chat, que Bastet, déesse égyptienne de la joie du foyer, de la chaleur du soleil, de la maternité et de la fécondité est représentée sous les traits d'un félin ou encore que ces mêmes félins symbolisent l'heure du jeu chez le peintre belge Charles van den Eycken — le chat qui figurait déjà sur une mosaïque de Pompéi en 1830. Comment enfin ne pas noter la présence du chat noir dans L'Olympia de Manet ou du chat prédateur dans La Tentation de Saint-Antoine de Jérôme Bosch ? Le reste du diaporama est à découvrir en suivant le lien ci-dessous. 

En août 2018, l'Universal Museum of Art (UMA) avait proposé, en partenariat avec la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais, une exposition virtuelle à retrouver ici.

Laisser un commentaire: