A la découverte des aurores boréales

9 novembre 2015, embarquement immédiat sur le MS TROLLFJORD !

Si vous envisagez la découverte des fjords norvégiens en dépassant le 70° de latitude nord, vous n’aurez d’autre choix que de faire une croisière à bord d’un des bateaux de la compagnie HURTIGRUTEN, l’express côtier qui permet chaque jour à de nombreux habitants de ce long et étroit pays de pouvoir accéder aux villes qui ne sont plus desservies que par ce moyen de transport. Au-delà de Bodo, les conditions climatiques ne permettent plus la création de lignes de chemin de fer et les circuits en bus s’arrêtent à Trondheim. Restent l’avion et HURTIGRUTEN… C’est le nord, et même le grand nord !

Jour 1 : Bergen
Notre embarquement se fait à Bergen, ville du sud-ouest de la Norvège, aux 260 jours de pluie par an, conditions climatiques qui n’entament pas la bonne humeur de notre guide qui déclare adorer sa ville. C’est donc sous une pluie nourrie et dans la nuit (bien qu’il ne soit que 17 h) que nous visitons l’ancien quartier des pêcheurs dont les maisons colorées, les ruelles intimes et étroites aux planchers de bois luisants  et aux lumières dorées nous donnent un aperçu de cette architecture typique qui réchauffe les esprits quel que soit le temps.
Les formalités pour embarquer sont des plus simples et nous voici partis sur les traces du fondateur de la ligne de l’Express Côtier, le capitaine Richard With, en direction du cercle polaire et du 71° Nord.
Nous dépassons sans en avoir conscience pendant la nuit Florø, Maloy, et traversons vers 8 h. un des passages en mer ouverte, le Stadhavet. A l’heure du petit-déjeuner, c’est le premier contact avec les montagnes qui plongent dans la mer.

Jour 2 : Alesung
Vers midi, toujours sous la pluie, nous arrivons à ALESUND, exclusivement construite en bois jusqu’à l’incendie du 23 janvier 1904, époque où elle devient le terrain d’expression de jeunes architectes et est rebâtie entièrement en style de l’époque « Art Nouveau ». Cette ville, porte d’entrée de la région des fjords, devient dès lors un vaste ensemble de bâtiments d’une unité de style qui la rend unique et dont il reste aujourd’hui quelques 350 bâtisses.

Sans mettre pied à terre, nous arrivons à MOLDE vers 18 h qui jouit d’une renommée mondiale grâce à son festival de jazz et à ses milliers de roses. Beaucoup de villes seront ainsi longées sans que nous en ayons le moindre aperçu, il fait nuit tôt et une partie de la journée se passe sur le très confortable MS TROLLFJORD, un des bateaux qui assurent la navette entre le nord et le sud de la Norvège, embarquant et débarquant quotidiennement bon nombre d’habitants de ce superbe pays désireux de passer d’une ville à une autre, avec une extraordinaire ponctualité.

Si un passager de la croisière arrive après le départ (et c’est arrivé), il n’a d’autre choix que de prendre un taxi pour regagner la prochaine escale et l’opération peut être très couteuse selon la distance (jusqu’à 2 000 € !).

les prochaines étapes... Trondheim, Folda, le Cercle Polaire Arctique , Bodo, Tromso, Kirkenes...

Laisser un commentaire: