#40 : Regarder du côté des réouvertures

Le déconfinement progressif à l'œuvre depuis lundi 11 mai ne permettant pas la réouverture de l'ensemble des lieux culturels, Art&Miss propose chaque semaine une série d'activités pour continuer de se cultiver depuis chez soi et s'occuper, tout simplement !

Entre autres galeries et institutions muséales autorisées à rouvrir leurs portes, l'Institut Giacometti (5 rue Victor Schoelcher, 75014 Paris) poursuit son exposition "À la recherche des œuvres disparues" programmée jusqu'au 21 juin 2020.

Sous la forme d'une enquête d'investigation sur les traces d’œuvres inédites du sculpteur et peintre suisse Alberto Giacometti (1901-1966), l’exposition "À la recherche des œuvres disparues" se propose de faire le jour sur plus de 70 œuvres, sculptures de référence, dessins, croquis inédits et photographies d’archives des années 1920-1935, croisant les lettres que Giacometti adresse à sa famille dans lesquelles il parle de ses œuvres en cours, les listes de sculptures recensées dans ses carnets et les centaines de photographies dont la Fondation Giacometti dispose.

"Dans cette première période, Giacometti expérimente beaucoup et produit environ 140 œuvres dont 48 ont disparu et sont présentées pour la première fois sous une forme documentaire ou à travers trois reconstitutions. Fruit de plus de deux ans de recherches réalisées dans le riche fonds d’archives de la Fondation Giacometti, l’exposition permet de voir ces œuvres inconnues du grand public en lien avec des chefs-d’œuvre de la même époque qui, elles, ont été conservées." (Fondation Giacometti)

Pour préparer et accompagner votre visite, téléchargez ici le livret de l'exposition, et la playlist Soundcloud d'audioguides. 
Enfin, pour écouter ou réécouter les conférences de la Fondation Giacometti depuis chez vous, rendez-vous sur la page dédiée "Giacometti chez vous". 

À savoir : avec une billetterie exclusivement en ligne, l'Institut Giacometti demande à ses visiteurs, outre le respect des gestes barrière et des règles de bon sens, d'imprimer ou de télécharger son billet sur smartphone pour présentation à l'entrée de l'exposition, de se présenter à l'heure exacte du créneau réservé, de venir équipé de son propre masque et de le porter constamment.

L'info en plus : l'Institut Giacometti prend place dans l'ancien hôtel particulier de Paul Follot (1877-1941), maître de l'Art Déco, ébéniste, architecte et décorateur, fils d’un fabricant de papier peint et élève d’Eugène Grasset. Une reconstitution de l’atelier de Giacometti est aujourd'hui installée dans l'ancien atelier de Paul Follot. 

Laisser un commentaire: