#16 : lire la suite de la série de chroniques Feng shui de Véronique Oort-Johnston, "Adaptation, les Trigrammes de la famille"

Semaine 2 : Adaptation, les Trigrammes de la famille

La semaine dernière, on a vu comment améliorer l’énergie vitale de la maison et la nôtre.
Le schéma familial est de nos jours multiple, allant d’une famille monoparentale avec un seul enfant à une famille recomposée incluant de nombreux enfants qui, de plus, ne vivent pas forcément en même temps sous le même toit.
La période de confinement peut exacerber des tensions latentes et générer des situations difficiles à supporter. On va essayer de se mettre en phase avec la pétillance du printemps et créer une atmosphère plus légère et sereine.


Nous allons aborder l’organisation spatiale de la famille dans la maison. Sujet délicat et important pour que chacun soit en harmonie avec l’énergie qui lui correspond.
Les huit trigrammes utilisés en Feng shui découlent directement du Taiji, clé de voute de l’univers. Le taiji est le nom du symbole Taoiste connu de tous où le yin et le yang s’imbriquent.
Le signe Yang représenté par un trait simple et, le signe Yin représenté par un trait interrompu, composés par trois entre eux, forment un trigramme. Chaque trigramme définit une qualité d’énergie propre à chaque personne selon sa place dans la famille.


L’ordre dans lequel les enfants sortent de la matrice maternelle va déterminer le type d’énergie avec lequel ils sont en phase. Si l’ainé des enfants est une fille, ce sera la première fille, si le second est un garçon ce sera le premier fils, si le troisième enfant est une fille ce sera la seconde fille, etc.

Le cas des jumeaux est particulier. Les jumeaux homozygotes, issus du même œuf seraient scientifiquement des ainés exæquo. Pour des jumeaux hétérozygotes on ne peut pas savoir quel ovule a été fécondé en premier. S’il y a eu avortement, décès ou fausse couche en premier, l’enfant naissant ensuite prendra le rang suivant du second fils ou de la seconde fille.

L’énergie dans la maison va se répartir avec des qualités différentes selon les orientations cardinales et semi cardinales. Elle se déploie toujours de la même manière autour du centre. Le Ba Gua est la figure octogonale comportant un trigramme différent sur chacun de ses côtés qui symbolise l’interaction entre le chi de la nature et celui de l’homme. Pour l’appliquer à la maison il suffit de faire coïncider le secteur Nord du Ba Gua à celui de la maison.


Il y a 3 chambres dans cet appartement. On va estimer qu’un couple y vit avec ses deux garçons.

Kan au Nord représente l’énergie en phase avec celle du second fils : il serait donc bénéfique de le mettre dans cette chambre. Si le fils ainé occupe cette pièce il pourrait y avoir de graves conflits entre les deux enfants.

Kian au Nord-Ouest représente l'énergie en phase avec celle du père. Si le fils ainé occupe ce secteur cela peut engendrer un affrontement entre eux. Si on ne peut faire autrement, installer dans cette chambre une photo, une sculpture que le père affectionne, son diplôme, ce qui lui semble le plus représentatif.

Dans cet appartement, imaginez y accueillir pour un temps une amie que vous installez dans le canapé du salon situé au Sud-Ouest.

Kun au Sud-Ouest représente l‘énergie en phase avec celle de la mère, cette amie pourra vite vous agacer. Elle pourrait rentrer en compétition avec vous et vous sembler vouloir prendre votre place. Il vaut mieux lui faire un lit d’appoint dans le secteur Sud, secteur de Li la fille cadette. De même si vous accueillez une aïeule elle sera bien dans ce secteur.

Comment procéder ?
Tout d’abord vérifier que le fils ainé ne soit pas à la place du père, et la fille ainée à celle de la mère. Ensuite observez la place des enfants entre eux.

Si tout se passe bien, ne changez rien. Un fils ainé peut très bien à moment de sa vie se sentir en phase avec l’énergie de la fille ainée ou inversement. Les enfants ont souvent un instinct qui nous fait défaut, laissez-les choisir où ils veulent s’installer, intervenez uniquement en cas de conflit.



Le confinement peut aussi révéler ou exacerber les agacements dans le couple. Avant d’en arriver à une rupture définitive, vérifiez tout d’abord que chacun est bien présent ou représenté dans son secteur, le Sud-Ouest pour le principe féminin, le Nord-Ouest pour le principe masculin.

Votre conjoint est souvent à l’extérieur pour son travail, revenu chez lui il a envie naturellement de retrouver ses marques. Vous vous êtes habituée à occuper l’espace et vos affaires s’étalent un peu partout, son retour vous dérange. Faites-lui une place dans son secteur Nord-Ouest, mettez-le à l’honneur.

Vous ne vous sentez pas chez vous, votre conjoint est un esthète, il a les finances et décide de tout. Affirmer votre existence par une occupation du secteur Sud-Ouest sur le plan physique comme symbolique.

Pour retrouver une harmonie il faut que chacun se sente bien chez lui, sinon inévitablement des conflits vont s’installer. Pour un couple homosexuel les mêmes principes s’appliquent, l’un ou l’une est forcément plus yin ou plus yang que l’autre, le yin est associé au principe féminin, le yang au principe masculin.

Dans la tradition Feng shui le principe féminin est toujours à la droite du principe masculin. C’est un équilibre qui est inversé seulement le jour du mariage où la femme prend la place d’une impératrice, l’homme à sa droite. En France à la mairie comme à l’église la femme est placée de même, à la gauche de l’homme.

S’il y a conflit essayez dans le lit conjugal d’inverser vos places habituelles et observez. Vous pouvez aussi modifier le lit de place faites tout changement qu’il vous convient jusqu’à ce que vous sentiez les choses se poser, il n’y a aucun jugement à avoir.

En résumé, en Feng Shui on fait au mieux avec ce que l’on a et rien n’est idéal au sens cartésien du terme. Si on ne peut loger un membre de la famille dans le secteur exact qui lui correspond pour des raisons d’organisation, on met quelque chose qui le symbolise ou le représente dans ce secteur.

La semaine prochaine on précisera le principe du Yin et du Yang.

Portez-vous bien.

Véronique Van Oort-Johnston
Architecte d’Intérieur- Consultante Feng shui
06 70 88 17 95
contact@vanoort.fr

Laisser un commentaire: